Mes Produits Ménagers Maison

Bonjour à toutes et à tous !

S’il y a bien un défi que les adeptes de zéro déchet tentent de relever, c’est bien celui de revenir à des produits ménagers plus simples, aux compositions moins douteuses que celles que l’on peut croiser dans la grande distribution.

Après avoir téléchargé l’application Yuka et scanné tout ce qui restait dans mes placards, j’ai eu un peu peur, et je me suis dit que moi aussi j’allais relever le défi.

Quelques produits de base, des expériences parfois ratées, parfois réussies... des retours en arrière dans certains cas, mais dans l’ensemble, j’ai trouvé ce qu’il me faut. C’est pourquoi je vous partage ici mes recettes préférées. Celles qui marchent pour moi.

Au fil du temps, j’espère en découvrir d’autres et vous les partager en les ajoutant à la liste suivante.

N’hésitez pas vous aussi, en commentaires ou en message, à m’envoyer vos recettes de produits ménagers préférées.

Pour se lancer, il suffit de quelques produits de base : bicarbonate de sodium, vinaigre blanc, savon de Marseille, savon noir... la liste n’est pas exhaustive, mais restez sur des produits simples, de base, dont vous connaissez la composition.

· Ma lessive maison :


Image 1: produits nécessaires pour la lessive au savon de Marseille

En bonne sudiste (d’adoption), je suis une adepte du savon de Marseille. Une fois par an environ, je fais une descente à Salon de Provence, à la savonnerie Marius Fabre et je fais le plein de chutes de savon.

Il y a 2 ans, j’avais carrément pris un sac de 5kg de copeaux de savon de Marseille blanc et il m’en reste encore, alors que je tourne facilement à 8 à 10 machines par semaine.


Image 2: mon sac de copeaux de savon de Marseille (ici le blanc)

Je trouve que c’est une lessive économique, et elle lave tout à fait correctement.

Lorsque les vêtements sont tâchés, je frotte avant, à sec, avec un morceau de savon de Marseille (j’adapte en fonction des tâches) et je passe ensuite en machine.

Il y a quelques petites choses à savoir :

- la lessive n’a pas d’odeur : le linge ne « pue » pas, il ne sent tout simplement pas les parfums de synthèse. Pour certaines matières synthétiques, l’odeur du tissu peut ressortir, d’où cette impression que ça sent mauvais. Ce n’est pas la lessive, c’est le textile...

- beaucoup de gens ont des problèmes de bouchage de pompe d’évacuation. Au bout de 3ans d’utilisation et une fuite, j’ai cru que c’était mon cas. Le réparateur m’a dit que le tuyau était simplement dévissé avec les secousses, mais que l’intérieur était nickel. Donc jamais eu de soucis de ce côté, mais ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas un jour. Je fais une fois de temps en temps un cycle 90° à vide avec du vinaigre blanc dans le tambour pour détartrer.

- La lessive au savon de Marseille se compacte en refroidissant. Lorsqu’on la met dans une bouteille en verre, il est parfois difficile de la « décompacter » pour la verser. Moi, j’utilise encore 4ans après, le dernier bidon de lessive de 5L en plastique que j’ai acheté. C’est plus facile de l’agiter, d’y faire rentrer de l’air et de mélanger.

Pour la recette, j’aime la faire au Thermomix, mais ce n’est pas obligatoire. Je vous donne ma recette pour 2litres de lessive. Je la prépare la veille au soir.

80g de savon de Marseille blanc ou vert râpé ou en copeaux

2L d’eau

2 CS de bicarbonate de sodium

(facultatif) 20 à 25 gouttes d’HE de votre choix

Je commence par mettre 1L d’eau et 80g de copeaux. Je fais chauffer à 95° pour diluer le savon vitesse 0,5 ou 1, pendant 20minutes.



Image 3: savon fondu dans l'eaux chaude

Je rajoute 1L d’eau froide et ensuite 2CS de bicarbonate (dans cet ordre, sinon gare aux réactions chimiques !). Je remets entre 5 et 10minutes à 55° vitesse 1,5.


Image 4: après ajout d'eau et de bicarbonate

Ensuite, j’attends la nuit entière que ma préparation soit entièrement refroidie et terriblement compacte.


Image 5: lessive après une nuit complète de refroidissement

Si vous souhaitez parfumer, vous pouvez ajouter des huiles essentielles lorsque c’est froid (20 à 25 gouttes). Lavande, Ylang-Ylang ou Géranium vrai sont celles dont le parfum persiste après lavage, mais sachez que le linge ne sent que très peu au final.

Et c’est là que le Thermomix est top. Je fais tourner 1 minute vitesse 4,5 à 7 pour rendre ma lessive liquide à nouveau.

J’obtiens une texture crémeuse qui coule bien et se transvase facilement dans mon bidon, à l’aide d’un entonnoir.

La lessive peut figer encore après, mais elle se mélange plus facilement en ayant subi ce traitement.

Pour le dosage, j’avais gardé une des célèbres « Vizirette » d’un bidon de lessive. Elle fait 125ml et je la remplis entièrement. Je mets directement dans le tambour afin d’éviter d’encrasser le compartiment produit.

Personnellement, je ne mets jamais d’adoucissant, même ne serait-ce que du vinaigre. Si quelqu’un a une recette, n’hésitez pas à partager.

· Mon produit multi-surface

Le mien se fait avec 2 produits : savon noir et vinaigre. Certains ne mettent que du vinaigre et il parait que c’est très bien aussi.



Image 6: les produits nécessaires pour le nettoyant multi-usage

Les ingrédients:


1L d’eau

2CS de savon noir

4CS de vinaigre ménager

(facultatif) 10 gouttes d’HE de votre choix

Dissoudre le savon noir dans l’eau chaude.

Ajouter le vinaigre et bien mélanger.

Laisser refroidir et quand le mélange est froid, ajouter éventuellement l’huile essentielle avant de transvaser dans un vaporisateur.

Ce produit me sert tous les jours : cuisine, salle de bain, toilettes, les choses qui tombent au sol parfois, le frigo...

Il sent le savon noir lorsqu’on pulvérise, mais l’odeur s’estompe très rapidement.

Il est efficace et se fait rapidement.

Mon petit conseil en plus : je fais ce produit à base de savon noir en pâte car c’est ce que j’ai sous la main. La prochaine fois que je devrai ravitailler, je choisirai le savon noir sous forme liquide car la pâte peut parfois faire des petits dépôts en refroidissant et il arrive que le vaporisateur se bouche.

· Mon produit à vaisselle

J’ai 2 produits à vaisselle. Le premier est extrêmement simple et terriblement efficace : un bloc de savon de Marseille vert (le blanc marche aussi) !

C’est facile à utiliser et ça dégraisse parfaitement.

Image 7: mes blocs de savon de Marseille pour la vaisselle


J’ai deux éponges faites maison : une double face douce en éponge de coton et une « gratte-gratte » de chez Green Paulette (bien sûr!) en ficelle de jute.

Je frotte directement l’éponge au savon et je lave. Y a pas plus simple !

Certains utilisent une brosse, mais j’avoue que moi, je n’arrive pas à m’y faire.

Pour le 2ème produit, c’est un mélange très simple que je place dans un flacon pompe juste à côté de l’évier. Je l’utilise surtout sur les poêles et les plats à gratin... tout ce qui accroche, pour faire tremper avant de frotter.


Image 8: mon produit vaisselle et son contenant


2CS de savon noir

500mL d’eau

Faire chauffer pour diluer le savon. Bien mélanger, laisser refroidir et transvaser dans un flacon pompe ou autre.

3 ou 4 coups de pompe sur une poêle ou un plat. Ajouter éventuellement un peu d’eau chaude. Ça aide beaucoup à décoller les résidus.

Rien de plus pour la vaisselle à la main.

· Mon produit à vitres

Alors, là, c’est encore plus simple : je n’en ai pas !

Pas besoin.

Image 9: mes 2 chiffons pour les vitres


J’ai 2 chiffons. Un qui est là depuis une dizaine d’années, que je n’arrive plus du tout à retrouver dans le commerce. Il a un peu la texture d’une peau de chamois, mais en synthétique. L’autre a été acheté il y a 2 ou 3 ans en grande surface. C’est un « spécial vitre » et je dois dire qu’il remplit parfaitement son job.


Image 10: à gauche, le "spécial vitre", à droite celui effet "peau de chamois"

Avec le premier que je passe sous l’eau et que j’essore, je passe une première fois pour enlever les traces de pluie, de pollens, de doigts... Même pas besoin de trop frotter.

Je repasse une deuxième fois avec le « spécial vitre » et toutes les traces de gouttes disparaissent.

Franchement, je n’ai jamais eu besoin de plus.

Il parait qu’il y a des nettoyeurs-vapeur équipés d’embouts spéciaux qui font la même chose. Si vous avez cette expérience, n’hésitez pas à partager.

· Mon produit sol

Encore une fois très simple : du savon noir dilué dans de l’eau très chaude.



Image 11: savon noir pour le sol


Il faut dire que chez moi, c’est carrelage à tous les étages. Je déteste la moquette et nous n’avions pas de budget pour faire un beau parquet à l’époque. Je ne regrette pas. Je trouve le carrelage bien plus facile d’entretien. Néanmoins, nous avons 2 types de carrelages, dont un où rien n’y fait : quel que soit le produit le produit utilisé (grande distribution ou fait maison), le sol marque immédiatement, c’est-à-dire que dès qu’on marche sur la surface lavée, les traces de pas apparaissent.

Pas de produit miracle ici, je nettoie à l’eau bouillante et c’est tout !

Sur l’autre partie de la maison, 1 CS de savon noir en pâte dans de l’eau très chaude, et la serpillère. Rien de plus.

J’avoue qu’avec cette histoire de carrelage qui marque, j’ai envie de tester le nettoyeur vapeur, qui pour le coup, me permettra de me passer de savon noir sur toutes les sufaces de la maison.


Si un jour je me laisse tenter, je vous raconterais...

· Mon « pouss’mousse »

Pas vraiment produit d’entretien, peut-être un peu plus cosmétique, mais bon, je partage quand même ma recette ici avec vous.

Image 12: produits pour "pouss'mousse" maison


Alors pourquoi du « pouss’mousse » me direz-vous ? Pour ma part, je me lave les mains au savon de Marseille (pas de surprise ici, non ?), mais les enfants – même grands – sont vraiment fainéants et détestent utiliser du savon solide. Alors plutôt que d’acheter des recharges à tout-va, j’ai déniché une recette à base de savon de Marseille et investi dans un flacon pompe en porcelaine après avoir fondu celui en plastique que j’avais depuis des années en le rechargeant !

Pour la recette :

3CS de savon de Marseille râpé ou en copeaux (ou un peu plus selon la consistance voulue)

3cc de miel

2cc d’huile d’olive

500ml d’eau

(facultatif) 5 gouttes d’HE de votre choix pour parfumer

Dissoudre le savon dans l’eau chaude.

Ajouter l’huile d’olive et le miel. Bien mélanger.

Lorsque le mélange est refroidi, vous pouvez ajouter les huiles si vous le souhaitez, et transvasez dans un flacon pompe.

La quantité correspond à 2 flacons en général.

Ne faites pas comme moi : si vos flacons sont en plastique, attendez bien le refroidissement du mélange avant de transvaser !

Ce produit à main maison est efficace, mais mousse très peu en réalité. Pour mes enfants qui ne s’amusent plus à « faire des bulles » ou autre, il convient très bien, mais pour les plus jeunes, peut-être qu’ils pourraient avoir l’impression de ne pas avoir de savon sur les mains.

Si vous avez expérimentez une recette maison qui mousse, n’hésitez pas à la partager !

· Ce qui me manque encore

J’ai testé de faire mon produit gel WC, mais faute de vrai flacon rechargeable adapté, j’ai laissé tomber.

Et puis une boutique de vrac a ouvert avec flacon rechargeable et produit WC bio en vrac.

J’avoue que je n’ai pas cherché plus loin.

Il me convient, il se recharge, il est efficace, il est bio avec une composition correcte.

Je le garde.

Mon gros souci : les pastilles lave-vaisselle !

Par flemme, parce que ça me paraissait trop compliqué à faire, je n’ai pas utilisé de recette maison. En revanche, j’ai testé au moins 3 tablettes différentes vendues en vrac et bio.

Rien ne va.

Ça lave, mais au bout de 3 cycles, mes verres blanchissent et des dépôts apparaissent. On m’a dit d’utiliser un liquide vaisselle additionnel, mais je n’ai pas envie de multiplier les produits et pas envie de me pencher sur la fabrication d’un liquide en plus.

Bref, pour le moment, je reste avec mon Su... Do..., car je n’ai pas trouvé d’équivalent en termes d’efficacité, même dans les magasins bio.

Je n’ai pas tenté de dépoussiérant. J’avoue être une flemmasse sur la poussière et ne pas prendre le temps de les faire régulièrement. Du coup, je n’ai pas encore épuisé mes bombes Pl*** achetées il y a un sacré moment maintenant.

J’ai quand même trouvé des recettes, mais il me faudra les tester avant de vous les proposer.

Enfin, même si j’utilise le plus souvent possible mon produit multi-surface, j’avoue que parfois, j’ai encore besoin de mon produit pour plaques vitrocéramiques pour nettoyer les débordements qui ont cuit sur mes plaques de cuisson. Le produit multi-surface nettoie et désinfecte, mais pour désincruster ce genre de tâches, l’huile de coude ne suffit pas. Yuka ne sait pas noter ce genre de produit, mais leur rapide efficacité me laisse à penser que leur composition n’est pas terrible-terrible... Alors, encore une fois, si vous avez des trucs et astuces et recettes qui marchent, lâchez-vous !

Je mets fin provisoirement à ce partage de recettes en attendant vos retours ou d’autres expériences de ma part.

A très bientôt.


#produitmaison #zerodechet #zerowaste #jefaismoimeme #menage #produitmenager


0 vue