La couverture bébé en patchwork

 

Bon, ben puisque je suis sur ma lancée, autant continuer…

Toujours en couture, et toujours en accessoire, je vous présente la couverture bébé en patchwork.

Je tenais à préciser avant toute chose que je ne suis pas une fan absolue de patchwork. La plupart du temps, je trouve toutes ces réalisations bien trop chargées avec des associations de tissus pas toujours heureuses, sans compter que la précision au millimètre, c’est pas pour moi !!

Par contre, devant l’accumulation de reste de tissus, je suis restée perplexe plus d’une fois, d’autant que ce sont souvent les tissus qu’on aime le plus et avec lesquels on a réalisé beaucoup de choses qui finissent en tous petits morceaux. Une des solutions que j’ai trouvé, c’est d’utiliser ces tous petits bouts dans des pages de scrap. Ajouter de la matière comme le tissu sur du papier, c’est très sympa, mais au mieux ce sont de très petits morceaux qui sont placés sur ces pages, et il me reste alors encore des chutes, et on tourne en rond.

Je me suis donc lancer le défi d’associer quelques chutes en ma possession  pour en faire une couverture pour bébé façon patchwork très simple. Les dimensions de celles-ci restent raisonnables et quelques carrés de chaque tissu suffisent pour sa réalisation.

J’ai décliné la couverture bébé de 2 façons : une version fille en 90 X 90, version tapis de jeu et une version garçon en 60 X 120, version couvre lit de bébé. Voici les visuels :

   

 

La démarche est la même et la forme de base aussi : un carré de 15 X 15 cm.

Voici le pas-à-pas pour la couverture fille.

1 – Choisissez vos tissus. Là, tout est une question de goûts. On peut faire dans le camaïeu. On peut partir sur des contrastes. On peut mixer les matières. Attention par contre aux tissus très épais qui « plombent » la couverture et la rendent très raide – voire qui ne facilitent pas la réalisation.

Personnellement, je pars d’un tissu assez « chargé ». Pour la couverture fille, c’est le tissu au motif oiseau qui a été choisi comme base. Il est très coloré et m’a permis d’associer plusieurs tissus très différents sans faire « mal aux yeux ». Ici, j’en ai associé 10 – presque trop – dont 3 unis. Sur les 10, il y en avait 7 en ma possession. J’ai acheté 3 coupons de 45 x 55 cm pour les autres.

Pour une couverture 90 X 90 cm, il faut 6 carrés de 15cm sur 6 carrés de 15cm, soit 36 carrés.

Pour une couverture de 120 X 60, il faut 4 carrés de 15cm sur 8 carrés de 15cm, soit 32 carrés.

En fonction du nombre de tissus que l’on a choisi, on essaie d’avoir un nombre à peu près égal de carrés de chaque tissu. Pour la couverture fille, j’avais choisi pour 4 tissus, 3 carrés de chaque, et pour les 6 autres tissus, 4 carrés de chaque.

Il ne faut pas oublier de choisir le tissu de doublure en conséquence (l’autre face de la couverture). La « vraie » méthode en patchwork est d’utiliser une cotonnade unie qui a été matelassée avec une Vlieseline épaisse (par exemple). Personnellement – et parce que j’avais ça en stock – j’ai utilisé un tissu doudou (bleu clair dans la version garçon et jaune vif pour la version fille). Je trouve le résultat très sympa pour un bébé et tout doux.

2 – Découpez les tissus. Le mieux est de se fabriquer un gabarit en carton un peu épais. Pour des carrés de 15 X 15 au final, on rajoute 1 cm de marge de chaque côté, ce qui fait un carré de 17 X 17 cm. J’ai donc découpé dans un carton de récup un carré à ces dimensions.

Ensuite, soit vous êtes équipé comme moi et vous utilisez un cutter rotatif (au rayon patchwork en mercerie) et une plaque auto cicatrisante pour protéger votre table, soit vous reportez à la craie ou au stylo lavable le contour du gabarit sur le tissu autant de fois que vous avez de carrés, et vous coupez aux ciseaux, le plus précisément possible.

Vous avez maintenant tous vos carrés.

         

3 – Disposez vos carrés. Là encore, tout est une question de feeling. Certains aiment la symétrie, d’autres le hasard… Peu importe, du moment que ça reste harmonieux. Evitez de coller les mêmes tissus à côté, et essayez différentes variantes pour trouver la disposition que vous préférez. Je vous conseille de prendre une photo lorsque vous êtes satisfaite du résultat, au cas où, si vous êtes interrompu, s’il y a un courant d’air, si…

      

4 – Assemblez par bande. Epinglez une ligne de carrés (6 carrés pour notre cas) et piquez-les à 1 cm du bord. La précision est de rigueur pour cette étape. Il n’y a rien de plus frustrant que de découvrir à la fin un décalage de quelques millimètres bien gênant pour le montage final.

Ouvrez au fer les coutures.

Vous pouvez éventuellement numéroter vos bandes de 1 à 6 (avec un post-it par exemple), pour éviter qu’elles ne se mélangent et que le résultat final s’en trouve modifié.

        

5 – Assemblez les bandes. D’abord 2 par 2 (1 et 2, 3 et 4, 5 et 6). Puis assemblez les 3 groupes ensembles. Attention au sens !! Ouvrez bien toutes les coutures au fer.

6 – Plusieurs méthodes sont possibles ensuite. Je vous en donne deux, utilisées dans nos 2 exemples.

Pour le couvre-lit. Posez la doublure endroit contre endroit sur l’assemblage patchwork. L’étape est cruciale et délicate, surtout si votre tissu est extensible comme dans mon cas. Il faut qu’il repose le plus droit possible et sans le moindre pli sur l’assemblage. Utilisez et abusez des épingles à cette étape. Coupez tout autour aux dimensions de l’assemblage. Piquez la doublure sur l’assemblage à 1cm tout autour en laissant une ouverture suffisante pour retourner. Retournez sur l’endroit et fermez avec un point invisible solide.

Pour le tapis de jeu. Posez la doublure envers contre envers sur l’assemblage de patchwork. Ici encore, cette étape est importante et délicate. Epinglez bien le contour, le milieu si ça vous aide à bien placer le tissu. Coupez la doublure aux dimensions de l’assemblage et bâtissez le tour de la couverture à environ 1,5cm. Posez un  biais large (6cm déplié) tout autour de la couverture en 1 ou 2 étapes selon si vous êtes à l’aise ou pas. Bâtissez-le avant de le piquer définitivement. N’oubliez pas de retirer le premier bâti qui doit être encore visible.

      

 7 – On pourrait en rester là, mais personnellement, j’aime bien l’effet « matelassage », même si c’est assez délicat. Les puristes du patchwork me diraient que normalement, il se fait avant de coudre la partie patch et la doublure, mais moi, je le fais à ce moment-là. Je ne reprends pas tout le quadrillage 15 X 15, mais pour le tapis de jeu, j’ai fait 2 lignes dans un sens (colonne 2 et colonne 4), et 3 lignes dans le 2ème sens (colonne 1, 3 et 5). Ça permet de bien maintenir en place le tissu doudou qui est bien lourd (et ça évite de trop tirer sur les coutures du contour). Encore une fois, n’hésitez pas à épingler les tissus dans tous les sens pour qu’il ne se décale pas lors de la piqûre, sinon, vous allez avoir droit à des « vagues » sur la doublure.

Et voilà le résultat.

     

      

 

Leave a Comment